Entretien avec Carine ANDELA: promotrice du forum Afrique Genius

Coucou,

J’ai eu l’honneur d’interviewer Mlle Carine ANDELA, promotrice du forum Afrique Genius, qui s’est tenu du 29 au 31 août, à l’hôtel Mansel .

21105987_1404029799644297_4179509254993251616_n

Bonjour,

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis la présidente de l’association ASENIA et la promotrice du forum Afrique Genius.

Je suis une entrepreuneure sociale.

Je suis responsable d’une association à but non lucratif, et je pense que l’entrepreuneur est cette personne qui apporte une solution à un problème.

Par conséquent je suis cette personne qui apporte une solution en ce qui concerne entrepreneuriat jeune.

  •  Comment vous démarquez-vous des autres entrepreneurs sociaux féminins ?

C’est vrai que je n’ai pas encore fait le tour des entrepreneurs sociaux,  mais je sais qu’il en existe.

Aujourd’hui je pense que ce qui marque un peu les gens sur mon engagement social, c’est parce que j’ai apporté cette lumière au niveau de la promotion des produits locaux, au travers des jeunes entrepreneurs.

Ils avaient vraiment besoin de cette visibilité. Je valorise le concept du made in Cameroun. C’est ce qui fait que l’on salue mon travail, car on le trouve grand et novateur.

  • Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer ?

Après mon BAC : je suis allée à l’université, mais je n’ai pas terminé mes études ;  mais je m’étais lancée dans le monde des affaires.

J’ai eu l’occasion d’observer différents types de foires et de séminaires, et j’ai trouvé que les jeunes n’étaient pas assez représentés et çà a été le déclic.

Je me suis demandée, pourquoi ne pas avoir cette plate-forme d’expression pour les jeunes (qui a créé ceci ou cela, qui a une idée…) ; ils n’ont pas toujours les moyens, mais je me dis que  s’ils ont une plateforme qui leur permet de s’exprimer, ils peuvent trouver des investisseurs, une personne qui va s’intéresser à eux et les accompagner.

Je me suis mise à ma place, car si j’avais eu des investisseurs, aux vues de toutes les idées que j’ai dans la tête, je serai à la tête d’une multinationale aujourd’hui.20842302_1399232996790644_8619780293132610655_n

  •  Pourquoi l’initiative Afrique Genius ? Pourquoi avoir choisi l’Afrique ?18010565_918871954931648_1847263778522055148_n

Au début, c’est parti de Camer Genius.

On souhaitait mettre en lumière tous ces camerounais, mais qui fédèrent autour de entrepreneuriat ; il faut savoir que même dans le sport, le social et le business il y a entrepreneuriat.

Puis on s’est dit, qu’il faut que l’on s’ouvre au monde, car il y a des camerounais partout dans le monde ; ils peuvent nous proposer leur service et vice versa.

C’est pour cette raison, que nous passons de Camer Genius en Afrique Genius afin de montrer ce désir de nous ouvrir au monde.

  • Quelle est votre plus grande fierté ?

Déjà c’est une très bonne question, car elle nous apporte une lumière.

Ma plus grande fierté a été lorsque les jeunes entrepreneurs m’appelaient pour me dire « qu’ils voyaient mon engagement à promouvoir les produits locaux, et surtout les jeunes entrepreneurs comme nous, moi je sais faire telle ou telle chose. »

Je me suis dit que si je parviens déjà à rassembler ces jeunes et pourquoi pas trouver cette perle rare cachée, cela veut dire que l’on parle et que mon travail est reconnu, en plus d’être apprécié puisqu’ils sont orientés vers moi. C’est à ce moment que je me suis dit que j’étais déjà utile à la société.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées au moment de vous lancer et/ou depuis votre parcours ?

Elles sont grandes, mais comme je l’ai dit au départ, tout ce que l’on entreprend est un risque ; mais je pense que je ne vais pas employer le terme difficulté, en ce sens où ce qui est difficile dans un projet c’est surtout rassembler les personnes, c’est-à-dire le capital humain. On peut avoir des moyens financiers mais savoir créer une synergie entre les gens n’est pas évident. Il faut avoir le tact et placer chacun à tel niveau.

Mes difficultés ont été de rassembler des gens autour du projet, et financièrement aussi, car cela en fait partie, mais on fait avec les moyens de bord.

  • Quelles sont les qualités d’une femme entrepreneure?

Pour la femme africaine, il faut aimer le travail, avoir comme première vertu la patience surtout et j’aime le dire en souriant : « il faut vraiment avoir le moral d’un homme » ;

C’est-à-dire : être focus sur ce que l’on doit faire et se donner les moyens, en travaillant 24 h/24, attirer le  maximum de personnes sans se compromettre pour atteindre un but, car c’est à partir de là que tout le monde va vous respecter et rendre témoignage de votre implication dans ce que vous faites.

  •  Est-ce facile de concilier cette activité avec votre rôle de maman ?

Ce n’est vraiment pas facile parce qu’une maman doit être concentrée sur l’éducation des enfants.

Aujourd’hui nous avons la grâce d’avoir nos familles africaines qui peuvent t’épauler et te donner un coup de main pour garder l’enfant ;

maintenant je vais le dire ainsi : « je prends du plaisir à travailler et à m’occuper de l’enfant », ce n’est peut-être pas  la bonne méthode, mais j’ai l’impression que l’enfant comprend que maman est en train de travailler ;

donc c’est déjà cette connexion qu’il faut faire avec la famille et avec l’enfant.

Etre par moments avec lui dans vos déplacements et quand vous bossez, ainsi il comprend que maman travaille.

Il faut aussi avouer que lorsque vous vous lancez dans entrepreneuriat, ce sont  au moins 5 ans de sacrifice, avant que vous ne puissiez reprendre votre vie en main, et confier la suite à vos employés qui peuvent travailler derrière vous en vous faisant parvenir des rapports.

  • Quels sont vos hobbies/ passions ?

Sans vous mentir ma plus grande passion aujourd’hui ce sont  les réseaux sociaux, que j’ai découverts  en 2009-2010, et tout de suite j’avais remarqué le pouvoir qu’il détenait.

Je me suis dit que si je n’avais pas été à l’époque de la télévision et de la radio, alors pourquoi ne pas saisir cette occasion qui s’offre moi, car les réseaux sociaux réunissent tous les médias en plus d’être un puissant outil de communication.

Grâce aux réseaux sociaux, je peux vendre mes articles juste en étant chez moi et en plus plusieurs femmes devraient, au lieu de prendre des selfies ou de papoter juste, chercher une activité ou un boulot qui permet d’être commerçante au travers des réseaux sociaux, ce qui procure des revenus supplémentaires sans grand effort.

  • Quel est votre plat de nourriture préféré ?

C’est l’ikok des beti avec le manioc ou le bâton de manioc.

  • Quels conseils donneriez-vous à une personne qui veut se lancer dans le domaine ?

Mon premier conseil serait de garder la positive attitude dans tout ce que l’on entreprend.

Il faut oser et ne pas avoir peur de prendre des risques, surtout capitaliser les relations humaines, car cela n’a pas de prix.

  • Quels sont vos projets futurs ?

En tant qu’entrepreneur social, je sais que le made in Cameroun n’a pas encore commencé et je voudrai que ça ait des beaux jours, donc je projette de m’étendre au made in Africa afin de s’étendre et de s’ouvrir au monde ; donc, le réseau social est un puissant outil de communication, mais en Afrique le média par excellence reste la télévision.

Je compte donc me projeter vers la télévision et l’échange direct avec le public pour promouvoir les personnes, ainsi que les biens et les services.

  • Comment peut-on faire pour vous contacter ?

Je suis présente sur la majeure partie des réseaux sociaux : Facebook, instagram, linkedin Carine ANDELA ; notre page privée Afrique Genius et j’ai mon petit jardin à moi Carina show consacré à mes fans, à ceux qui manifestent leur intérêt pour ce que je fais.

  • Un dernier mot pour la fin ?

Mon message s’adresse à la jeunesse camerounaise : aujourd’hui nous avons constaté sans égarements que si beaucoup de nos aînés ont échoué quelque part, c’est  parce qu’il n’y avait pas de synergie, et je pense que le seul grand changement que l’on peut apporter dans notre société : c’est vraiment de se mettre ensemble.

Comme on le dit souvent « seul, tu vas vite, mais ensemble vous allez plus loin ».

Celui qui a fait de grandes études doit pouvoir reconnaître l’utilité de celui qui n’en a pas fait, puisque la plupart du temps ceux qui sont très ingénieux n’ont pas été des longs crayons. Mais ils peuvent te créer quelque chose, si bien que la personne qui a longtemps fréquentée porte sa création ou son label et le présente à la face du monde.

Je suis convaincue que cette synergie qui nous manque va résoudre beaucoup de problèmes, car lorsque entrepreneuriat jeune sera bien mené, il y aura une baisse du chômage et autres. Si l’on accompagne ces jeunes entrepreneurs, ce qui implique aussi de consommer leurs produits, alors je pense qu’il y aura des rentrées d’argent qui vont nous permettre de créer nos devises ;

Par exemple : un entrepreneur qui créait 10 articles et qui est amené à en créer 100 sera forcé de recruter, donc de générer de l’emploi. C’est une résolution pratique et pragmatique de entrepreneuriat jeune que j’aimerais que tout le monde intègre.

En ce qui concerne la femme ingénieuse et entreprenante, c’est celle qui prend conscience que l’argent qu’elle génère c’est pour développer la société, et tout commence par la famille, car la femme en est le bouclier.

Pour citer le philosophe Ebénézer Njoh Mouellé : « Quitter, de la médiocrité à l’excellence ». Si la société est médiocre, nous les femmes devront changer les choses à travers nos hommes, nos enfants et notre entourage, en les accompagnant, en travaillant avec eux main dans la main.

 

Hommage de la promotrice à son équipe

Je tiens à remercier toute mon équipe qui m’accompagne et travaille avec moi depuis le commencement, il est vrai que je suis la directrice, mais ce sont-elles qui se donnent à 100 % et qui mènent à bien ce projet du forum Afrique Genius.

  • Mme Annick COTTIER

    Directrice marketing et commerciale du projet3 (1)

  • Mme Stéphanie EWOLE

    Responsable de l’image et du visuel du projet

    (Graphiste professionnel)4 (2)

  • Mme NTOUBA Ericka

    Vice-présidente de l’association et responsable  financière dans le projet Afrique Genius5 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Publié par

Je suis une jeune camerounaise. Je partage avec vous mes bons plans au Cameroun. Vous y retrouverez aussi mes découvertes et coups de coeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s